Retour

24.04.2018 - 07:37

Pédophilie dans l'Eglise : deux victimes valaisannes reçoivent plusieurs milliers de francs

Photo d'illustration
Photo d'illustration

Le rapport d’activité de la CECAR (Commission d’Ecoute, de Conciliation, d’Arbitrage et de Réparation) est tombé la semaine dernière. La CECAR, une commission créée en 2016 chargée "d’offrir une écoute", mais surtout une réparation financière aux victimes d’actes pédophiles dans le milieu de l’église catholique. Une réparation financière pour des faits prescrits par la loi, financée par la conférence des évêques suisses.

 

Il en ressort que sur les 22 dossiers reçus, 17 sont toujours en cours de traitements, 5 ont obtenu une indemnisation. 85'000 francs leur sont versés au total, une moyenne de 17'000 francs par victime. Ainsi, sur les 5 victimes, 2 sont valaisannes, comme le confirme Sylvie Perrinjaquet, présidente de la commission.

 

Nous avons contacté l'une des deux victimes valaisannes. Jérôme (prénom d'emprunt), l'affirme : l’important n’est pas l'argent. L'essentiel, dit-il, "c'est de reconnaître les viols subi durant l'enfance en Valais".

17 dossiers, on le rappelle, sont toujours en cours d'étude. La durée d’une procédure est d’environ 9 mois. Selon la CECAR, 18% des cas au total proviennent du Valais. La majorité des victimes, toujours selon la commission, sont Fribourgeoises. Mais attention, il faut le rappeler, la CECAR est un organisme qui ne remplace pas la justice. Ici on parle de faits prescrits selon la loi.


TS/GB

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23